Auto-édition : les 3 étapes clés pour s’auto-éditer

Si vous voulez écrire et auto-éditer un livre, autant savoir a minima à quoi vous devez vous préparer. Ce n’est rien de compliqué, mais si vous n’êtes pas encore lancé, pourquoi ne pas faire un tour rapide sur les trois étapes que vous allez devoir traverser.

Note : ce qui suit est basé sur une expérience personnelle dans le cadre de l’écriture de fictions.

1) Sachez ce qui vous attend administrativement

Évidemment, la question est de savoir quels sont vos plans pour la suite. Pourquoi voulez-vous auto-éditer un livre ? Pour être lu ? Ou pour avoir une activité professionnelle secondaire ? Pour faire de l’argent ? Plus vous en ferez, de l’argent, plus il faudra vous interroger sur votre statut légal. Notamment, il faut savoir si vous allez devoir déclarer vos revenus aux impôts et à partir de quels montants. Et si vous les déclarez, allez-vous déclarer des BIC ou des BNC ?

Bien sûr, vous pouvez commencer à écrire « pour le plaisir » et voir ce que ça va donner sur la durée. Mais quand viendra le moment, vous voudrez vous adapter rapidement. Faites des recherches. Si vous voulez, vous pouvez vous renseigner auprès des impôts, de la maison des artistes et de votre organisme de cotisation sociale. Ils vous feront balader de l’un à l’autre, mais quelqu’un aura forcément la réponse à vos questions.

auto-editer un livre

2) Votre travail en tant qu’auteur

Pour l’environnement de travail, certains ont besoin de calme, d’autres d’être dans un lieu public. Il y en a qui ont besoin d’un mug débordant de café, d’autres préfèrent le thé et l’odeur de l’encens, tout en ayant leur chat sous la main. Etc. Il y a des génies ou des dilettantes qui écrivent comme ça leur vient, et il n’y a pas de mal à ça. Mais dans le pire des cas (en l’occurrence, le mien), il faut vous organiser. Si vous voulez des idées déterminées et un récit structuré, il faut du travail, de la patience, et surtout se relaxer. Tout vient à point à qui sait attendre.

auto-éditer un livre

Théoriquement, les choses vont se passer comme suit :

  • Vous avez une idée.
  • Vous l’allongez en un synopsis, puis en un traitement de plusieurs pages.
  • Si vous vous basez sur des gens, événements ou lieux réels, vous faites des recherches.
  • Suivant vos recherches, vous triez ce que vous comptez utiliser ou non, et vous décidez de ce que vous allez transformer ou pas (licence artistique).
  • Vos personnages vont parler ? En écrivant vos dialogues, n’hésitez pas à les rendre bavards à l’excès. Dites tout avec eux, tant pis s’ils parlent trop. Après, vous aurez l’occasion d’alléger leurs échanges, en triant ce qui doit être dit et ce que vous pouvez décrire.
  • Vous avez un premier jet terminé ? Maintenant, il faut le relire. Et le relire. Et le relire. Etc. Vous avez besoin de bêta lecteurs. Peu importe votre concentration, des choses vous échapperont toujours. Il vous faut des avis constructifs. Tournez-vous vers des amis dignes de confiance ou des chroniqueurs, pourquoi pas même, des correcteurs professionnels.
  • Grâce à ces retours, procédez aux dernières corrections.

Félicitations, vous avez fini d’écrire, mais pas de vous auto-éditer.

3) La création de votre livre

Déjà, il y a la couverture. Comment allez-vous « vendre » votre histoire ? Attirer le regard et susciter la curiosité ? C’est d’autant plus difficile si vous n’y entendez rien en illustration. Personnellement, je me suis mis à Adobe Photoshop sur le tas, et même encore aujourd’hui, chaque nouvelle idée apporte de nouveaux problèmes. Si vous avez peur ou si vous voulez gagner du temps, tournez-vous vers un illustrateur professionnel (je demande parfois de l’aide par ici). Pensez aussi à la quatrième de couverture, le texte au dos du livre ou sur le descriptif du produit en ligne. Là encore, soyez concis mais intriguant pour donner envie d’en savoir plus.

Il faut avant tout un ebook, mais si vous vous éditez sur Amazon, notamment, vous avez aussi la possibilité de proposer un livre broché. Pour la mise en page, demandez-vous quels logiciels vous allez utiliser. Voici ce qui m’a permis de m’en tirer :

  • Pour faire un ebook : il existe beaucoup de méthodes et de logiciels, mais pour faire un ebook, je me sers de Jutoh, très complet et rapide à prendre en mains. Je crée des onglets, j’y transfère mon texte et mes images, je génère une table des matières et je n’oublie pas d’ajouter couverture et métadonnées. Mais après avoir généré l’ebook, il peut contenir des erreurs. Une vérification par un logiciel de visionnage et d’édition est recommandée, en l’occurrence, Calibre. Espérons que vous touchez un peu en Html et CSS…
auto-edition
  • Pour faire un livre broché : décidez avant tout des dimensions du livre, en fonction des options proposées sur la plateforme choisie. Ensuite, créez votre livre en fonction. J’avais commencé ma « carrière » sur Word, en créant un template pour la Collection 120. Mais après quelques années, Adobe InDesign est devenu mon meilleur ami. En cas de corrections, plus rien ne saute dans le document, ce qui est une bénédiction. N’oubliez pas de générer une table des matières, et peut-être quelques pages blanches entre les chapitres, pour laisser respirer le lecteur. Amazon propose d’importer le livre en pdf et de visionner le résultat avant de valider, ce qui est salvateur. Enfin, pour ce qui concerne l’ISBN, les plateformes en ligne vous en collent un d’office si vous n’en avez pas déjà.

Vous pouvez auto-éditer un livre

Il reste encore des détails à propos du référencement, du choix du prix et du marketing, tout aussi importants, mais c’est une autre paire de manches. Pour ce qui est d’auto-éditer un livre, vous savez ce qui vous attend.

Avant de tout balancer en ligne, un dernier conseil : protégez votre bouquin. C’est une double sécurité et ça ne coûte pas cher de copyrighter votre travail.

Cet article a été écrit en collaboration avec l’Agence Fanny Cairon.

Critique rétro : Mort Subite (1995) "Critique qui joue les prolongations"

19 avril 2021

Critique : Sans aucun remords "Sans aucun intérêt ?"

19 avril 2021

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *